Devine qui vient tisser dans mon jardin ?


L’automne est à notre porte (et semble un peu en avance cette année) nous amenant son lot de merveilles : feuilles dorées, fruits dodus, et… d’énormes toiles d’araignées. On ne peut pas les rater, elles s’installent partout, toujours dans notre chemin, tendues tels des filets de pêche. Ces toiles en forme de roue que l’on appelle toiles orbiculaires (ou toiles géométriques) trahissent la présence d’un arthropode mal aimé mais oh combien utile : l’araignée.

Les toiles orbiculaires sont majoritairement construites par la grande famille des Epeires (Araneidae) dont la plus célèbre et facilement identifiable porte le doux nom d’Epeire diadème ou Araignée porte-croix (Araneus diadematus) à cause de son dessin de fines perles blanches disposées en forme de croix. Ce sont principalement des femelles qui s’installeront dans votre jardin car nous sommes en pleine période de reproduction et celles-ci doivent maintenant emmagasiner autant de protéines que possible, non pas pour passer l’hiver, mais pour tout simplement pondre plusieurs dizaines d’œufs qui seront soigneusement enfermés dans un cocon de soie qui devra résister aux frimas de l’hiver. La toile est donc un outil précieux que l’araignée reconstruira chaque nuit afin de le maintenir en parfait état tout en régulant le nombre d’insectes volants encore présents à cette période de l’année.

Araneidae - Araneus diadematus-DSC_8098

Araneus diadematus

Il n’y a pas que les Epeires qui fabriquent des toiles orbiculaires et une autre araignée très commune en cette saison, nommée d’ailleurs la Meta d’automne (Metellina segmentata) s’est sans doute installée dans votre jardin. Ce n’est pas une Epeire stricto sensu car cette araignée fait partie de la famille des Tetragnathidae. Pour différencier sa toile de celle construite par une Araneidae, vous devrez simplement vérifier que la roue de soie présente un trou en son milieu. En effet, les Tetragnathidae ont l’habitude de manger le moyeu central de leur toile après construction, alors que les Epeires font des toiles au moyeu fermé.

toiles_Araneus_Page_2

toile à moyeu fermé d’une Epeire

toiles_Meta_Page_1

toile à moyeu ouvert d’une Meta

 

Tetragnathidae - Meta sp

Meta sp.

Attention, la Meta d’automne (Meta segmetata) ressemble à s’y méprendre à une autre Tertagnathidae, la Meta mengei qui s’en distingue par quelques petites différences au niveau des genitalia. Cette Meta apparait dès le printemps (mais peut-être observable toute l’année) tandis que Meta segmentata ne sera adulte qu’en automne.

Si vous voulez vous amuser à relever les espèces d’araignées présentes dans votre jardin, vous pouvez consulter les fiches « araignées du mois » sur ce blog et/ou nous envoyer vos observations à partir du 1er octobre (le GT araignée fait une pause durant le mois de septembre).

Bonnes observations,

Brigitte Segers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s