araignée du mois (15) : l’Epeire petite bouteille


Nom latin : Mangora acalypha (Walckenaer, 1802)

Nom vernaculaire : Epeire petite bouteille

Famille : Araneidae

Taille : femelle, 3,5 à 4 mm ; mâle, 2,5 à 3 mm

Habitat : Buissons, arbustes, branches basses des arbres

Saison : Individus matures en été

 

Nous continuons notre petit tour des espèces d’araignées communes et identifiables à vue, même pour des non-spécialistes.

Ce mois ci, il s’agit d’une superbe petite araignée assez colorée qui se fait discrète de par sa taille et qui est pourtant bien présente dans de nombreux jardins bruxellois. De plus, son nom vous évoquera probablement l’envie de prendre l’apéritif…

.

 L’Epeire petite bouteille

Mangora acalypha, ou Mangore/Epeire petite bouteille, est l’unique espèce européenne du genre (Mangora), ses cousines résidant sur le continent américain.

.

Araneidae - Mangora acalypha,P1040228

Araneidae – Mangora acalypha – Photo © B Segers

?

L’étymologie de son nom de genre me reste bien mystérieuse. Le nom grec Acalêphê désigne l’ortie : ce nom souligne-t-il la pilosité de l’araignée ou sa morsure ? Le surnom « petite bouteille » ne lui vient pas de son céphalothorax piriforme, mais bien de son abdomen arborant 3 bandes noires sur fond blanc qui se rejoignent souvent pour former un rectangle foncé, voire une petite bouteille à long col… ou une batte de cricket, comme l’évoque l’appellation anglaise « cricket-bat orb weaver ».

.

Araneidae - Mangora acalypha.P1080027

Araneidae – Mangora acalypha – Photo © B Segers

 .

Mâle et femelle sont semblables, à quelques millimètres près : Madame mesure de 3,5 à 4 mm ; Monsieur de 2,5-3mm. Les plus observateurs remarqueront le céphalothorax plus étroit antérieurement chez le mâle, mais approchée de trop près, la Mangore se laissera tomber dans les plantes basses, bruyères, ajoncs et autres buissons, son habitat de prédilection.

Si vous respectez sa conception de la proxémie, Mangora acalypha se laisse admirer dans le moyeu de sa jolie toile orbiculaire, semblable à celle de Zilla diodia, Diodie tête de mort. Cette toile détient le record du nombre de rayons : 26 à 66, le plus souvent 50. Si la toile est tendue obliquement (presqu’horizontalement) et en plein soleil, il s’agit alors bien de l’Epeire petite bouteille ; si elle pend verticalement et à l’ombre, il s’agit de la Diodie.

.

Isabelle Pierdomenico

.

Araneidae - Mangora acalypha-1020937

Araneidae – Mangora acalypha – Photo © B Segers

 

 Références :

  1. Decoq, O., 2011.- Des Araignées et des Hommes. Cours d’éthologie. Natagora.
  2. Gaffiot, F., 1936.- Dictionnaire abrégé latin-français. Paris. Hachette. 720 p.

  3. Le Garff, B., 1998.- Dictionnaire étymologique de zoologie. Paris. Delachaux et Niestlé. 205 p.
  4. Roberts, M.J., 2009.- Guide des Araignées de France et d’Europe. Paris. Delachaux et Niestlé. 383 p.
  5. Deom, P., 2007.- Le petit guide des araignées à toiles géométriques, la Hulotte 73 et 74
  6. Rollard, Ch., Tardieu, V., 2011 : Arachna. Les voyages d’une femme-araignée. Paris. Belin/Muséum d’Histoire naturelle.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s