L’araignée européenne de l’année 2013


Pour la neuvième année consécutive, les associations arachnologiques européennes ont désigné «  l’araignée européenne de l’année« . L’heureuse élue est … la mygale commune : Atypus affinis Eichwald, 1830, remarquable espèce plébiscitée par 85 aranéologues ambassadeurs de 24 pays, dont la Belgique, représentée par la Société Arachnologique de Belgique (ARABEL).

1.©P. & M. Wouters-Horemans_01 atypus affinis

Atypus affinis : photo © P. & M. Wouters-Horeman / Banque d’images ARABEL

 

Largement répandue en Europe, la mygale commune vit également en Belgique (de même qu’une espèce très proche, beaucoup plus rare 1).

En Europe, les araignées mygalomorphes sont représentées par 6 familles regroupant 87 espèces ². La troisième espèce du genre Atypus , Atypus muralis Bertkau, 1890, vit quant à elle en Europe Centrale.

Je ne reviendrai pas sur les étonnants aspects de la biologie de cette araignée – tout ou presque – ayant été dévoilé sur ce site par Brigitte Segers dans son article intitulé « Atypus affinis en Forêt de Soignes« .

L’espèce existe donc bel et bien en région bruxelloise !

Atypus affinis planche Becker

Planche Becker de Atypus affinis

Elle fut signalée par Léon BECKER à la fin du 19ème siècle 3 à Watermael-Boisfort et à Uccle, époque à laquelle les biotopes favorables (terrains sablonneux, talus couverts de Bruyère …) étaient encore bien présents et abritaient probablement des populations importantes… Aujourd’hui, le constat est simple : « mais où sont les neiges d’Antan ? ». Les biotopes favorables ont pratiquement tous disparus …

3.©M. Jacobs atypus affinis

Atypus affinis : photo © M. Jacobs / Banque d’images ARABEL

Bien que les populations de la forêt de Soignes (probablement présentes dans les trois régions) sont loin d’être toutes inventoriées et évaluées, il est raisonnable de penser que ces populations sont peu fréquentes, très réduites et isolées les unes des autres, essentiellement à cause de la rareté des biotopes favorables. La gestion et la création de ces biotopes sont indispensables au maintien de cette fascinante petite mygale : gestion par élimination des ligneux envahissant les zones abritant les colonies et création de talus et de pentes replantées de Bruyère. Outre Atypus affinis, ces mesures seraient extrêmement bénéfiques à la biodiversité en général et aux Arthropodes en particulier, liés à ce type de milieu naturel.

On ne peut évidement pas présumer d’éventuelles découvertes de colonies isolées en région bruxelloise mais les chances sont très minces… A l’heure actuelle, outre la forêt de Soignes, une seule colonie (très réduite et totalement isolée) de la mygale commune est encore présente dans un cimetière du sud de Bruxelles (R. KEKENBOSCH & B. SEGERS, à paraître).

Robert Kekenbosch

¹ Il s’agit d’Atypus piceus (Sulzer, 1776), espèce connue à l’heure actuelle de deux localités en Région wallonne.

² Familles des Atypidae, Theraphosidae, Cyrtaucheniidae, Nemesiidae, Hexathelidae, et Ctenizidae

³ Selon la nomenclature en vigueur à l’époque, cette espèce s’appelait Atypus piceus.

Publicités

17 réflexions au sujet de « L’araignée européenne de l’année 2013 »

  1. bjr je crois en avoir trouvé une dans ma piscine mais j en suis pas sure. J habite ds le sud de la france. Comment vous faire parvenir une photo?

      • bonjour,

        je suis mr cherel et j’habite dans le Loiret région centre. je viens d’en croiser une sur le sol de ma cuisine elle étais un peu chahutée par mon chat, Très observateur j’ai tout de suite vus qu’elle n’étais pas comme les autres araignées commune que je peu souvent voir dans nos régions d’ou la recherche de renseignement sur internet et me voilas sur votre site a identifier mon inconnu. Hélas je n’ai pas pris le temps de prendre une photo avant de la relâcher.
        je reste a disposition pour plus de renseignement

        cordialement mr cherel

  2. Merci pour toutes vos explications c’est une mine d’information, idéale pour mieux connaitre les araignées.
    J’ai une question: je suis envahie de cette petite aux gros crochets assez impressionnants, je ne suis pas une tueuse d’insecte bien au contraire et je sensibilise mes enfants au respect des insectes et animaux et à l’importance de la biodiversité,. Hier soir par exemple j’en ai attrapé 3 dans mon salon et 2 dans le couloir…Je les relâche dans le jardin mais tous les jours j’en trouve au moins une et je m’inquiète d’une morsure sur mon petit bonhomme de 18 mois, qui n’ayant peur de rien, n’hésite pas à attraper toutes les bêtes qu’il rencontre et avec sa délicatesse de bébé il pourrait les tuer. Jusqu’à présent j’arrive à temps. Toutefois a part les capturer et les mettre dehors je ne sais comment canaliser l’invasion sauriez vous m’expliquer la raison d’une telle invasion dans la maison?
    Cordialement

    • Une explication que j’ai déjà entendue concernant les araignées que l’on trouve dans nos maisons c’est que à l’origine on les trouvait dans des cavernes et des grottes… et qu’elles se sont très bien adaptées aux « cavernes modernes » que sont nos maisons. Donc, elles se sentent chez elles ;-) Cela dit, pas de raisons d’avoir peur des araignées des maisons… Y a plus à craindre des moustiques et des puces !

      • Bonjour Franck,
        Tout à fait d’accord avec vous. Cela explique aussi pourquoi ces araignées des maisons arborent des couleurs assez ternes…
        A la liste des Moustiques et des Puces, j’ajouterais les Punaises de lit dont on parle de plus en plus souvent : voir cet article
        Merci pour votre réaction.

    • Bonjour,

      Il serait peut-être utile de prendre une photo d’un spécimen. Il est impossible que vous soyez envahie par des Atypus affinis (l’araignée présentée dans l’article sur lequel vous avez laissez un commentaire). Il s’agit d’une petite mygale qui vit dans une chaussette de soie enfouie dans 50 cm sous le sol…

      Par contre, s’il s’agit de gros crochets impressionnants, c’est certainement une Dysdera https://gtaraignees.wordpress.com/2011/10/03/araignee-du-mois-1-dysdera-crocata/, une araignée qui vit près et dans les maisons. Elle chasse les « bêtes à cochon » ou cloportes.

      C’est étonnant d’avoir plusieurs individus dans la même pièce car les araignées ne sont pas des animaux sociaux (et peuvent se manger entre elles) mais j’ai vécu une expérience similaire dans un appartement au 8ème étage. Il suffit qu’une femelle ait pondu ses oeufs et que les « petits » se sentent bien chez vous…

      Je n’ai par contre pas de solution pour les faire partir (à part un chat gourmand). Si vous les relâcher dans le jardin, il est fort probable que ce sont les mêmes individus qui reviennent dans la maison. Relâchez les beaucoup plus loin pour voir si leur nombre diminue ?

      Bonne journée,

      • Merci de votre réponse si rapide.
        Je vous assure que c’est bien ce spécimen là, hier je les ai relâchées loin de la maison au fond du pré, pour précision j’habite en Haute-Savoie.
        Mon chat est trop vieux pour les chasser il les tolère très bien ;-)
        J’ai bien une photo mais d’un individu retrouvé mort sous mon canapé entouré de toile.
        voici un lien http://www.flickr.com/photos/99953948@N07/9455254749/
        La photo est mauvaise mais prise de face.
        Cordialement

      • Madame,

        J’ai transféré votre photo à l’Asfra (association française d’aranéologie) et ils confirment qu’il s’agit bien d’un specimen d’Atypus affinis.
        Sa morsure peut être douloureuse. Il faudrait peut-être éviter que votre bambin joue avec mais elle n’est pas mortelle, rassurez-vous.
        Je m’étonne que vous en trouviez autant dans votre maison mais ce sont les mâles qui se baladent à la recherche d’une femelle. Cela ne devrait pas se répéter très souvent.
        Belle observation en tous les cas, ces araignées ne sont pas si faciles à trouver.

        Bonne journée.

  3. Merci j’en prends note.
    Je vais être très vigilante et capturer ces petites et les relâcher le plus loin possible de la maison, sans trop les éloigner toutefois de leur milieu d’origine, car j’ai cru comprendre que les biotopes favorables à cette espèce sont de plus en plus rares et je m’en voudrais de les condamner.
    Merci beaucoup, je vais partager ces infos à mes voisins pour laisser cette espèce tranquille et maintenir sa population dans le secteur. Car vous savez comme moi que la plupart des gens ont tendance à écraser ces pauvres malheureuses.

    Cordialement.

  4. je suis vers bordeaux et ça fait plusieurs années que j’en observe, sans savoir que s’en était, dans ma chambre. actuellement j’en ai deux de grande taille presque 4 cm avec les pattes(au moins pour une). elle sont toutes noires et luisantes. il y a deux heures j’ai pu en voir une sortie entièrement loin de son nid, ce qui m’a permis de trouver une deuxième dans son nid cette fois. je suppose un couple. je trouvais depuis des années également, des chaussettes en faisant mon jardin, et me demandais toujours quelle bestiole pouvait bien faire ça. grâce à vous je sais maintenant. merci

  5. G trouvé une araignée tres ressemblent à celle-ci au bord d un étang a côté de Reims …g pris quelques photos…c la première fois ke j en voyais une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s