Araignée du mois (4) : Agroeca brunnea


fr.wikipedia.org

Chaque mois, nous vous présentons une espèce d’araignée.

Les textes sont rédigés par les différents membres du GT.

Janvier 2012 : Agroeca brunnea par Isabelle Pierdomenico

Nom latin: Agroeca brunnea (Blackwall 1833)

Famille : Liocranidae
Taille : femelle,  7-8 mm ; mâle, 6-7 mm
Habitat : dans la végétation basse, mousse et litière de feuilles d’habitats humides, souvent dans ou près des bois.
Saison : adultes à maturité en été jusqu’en fin d’automne

Ce matin de juin, le petit chemin vers le bois de l’Heuchère nous a réservé une surprise, une étrange construction sur un jeune plant d’églantier, au pied des prunus et chênes. Qu’est donc cette merveille à portée des nos brutes semelles ? Une lanterne de fée !

Cocon d'Agroeca sp. ou lanterne de fée - Photo Isabelle Pierdomenico

Et la fée c’est Agroeca, une araignée Liocranidae qui donne à son cocon cette élégante forme de lanterne. Il existe plusieurs espèces d’Agroeca qui s’adaptent à différents biotopes, mais comme nous sommes au printemps, il s’agit sans doute d’Agroeca brunnea qui pond en mars-avril. Passons de l’enquête à la reconstitution des faits.

Par un beau jour de printemps donc, Madame Agroeca brunnea se promène en zone boisée et moyennement humide pour choisir une plante basse. Elle y tisse un épais pédoncule qu’elle élargit pour construire une plate-forme et des parois. Si elle n’est pas dérangée, elle recouvre patiemment et complètement le cocon de terre. À l’étage supérieur du cocon elle pond environ 50 œufs enveloppés d’une couche de soie très fine, avec une trouée donnant sur la pièce inférieure. Puis elle sort et vaque à ses occupations sans plus jamais retourner au cocon. L’architecte(1) est bien plus difficile à observer que son œuvre.

En mai les œufs éclosent et les larves devenues nymphes passent dans la chambre inférieure, où elles restent 1 mois pour atteindre le stade juvénile. En juillet les jeunes se dispersent.

Selon un chercheur de Rennes2, 35% des cocons d’Agroeca sont parasités par des Hyménoptères Ichneumonidés du genre Gelis, qui y pondent 1 à 12 œufs. Seulement 15% des jeunes araignées échappent à la prédation.

Emerveillez-vous donc de l’existence de ces fées et si vous voulez toucher à leurs frêles ouvrages de soie, que ce soit juste du regard !

Isabelle Pierdomenico

(1) Agroeca ne tisse pas de toile pour chasser, mais je ne sais pas si elle reste à l’affût ou si elle recherche activement ses proies.

(2) Rollard C. 1986. – Données sur la consommation d’œufs d’Agroeca (Clubionidae) par des Hyménoptères Cryptinae du genre Gelis. Article extrait des Mémoires de la Société royale belge d’Entomologie. 8 p.

(NDLR) : ce cocon a déjà été observé par le GT araignées en Forêt de Soignes (Bruxelles)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Araignée du mois (4) : Agroeca brunnea »

  1. Bonsoir,

    cela fait 3 semaine que je retrouve plusieurs araignées de ce genre dans mon appartement. Je me demande sur le danger de leurs présence. surtout sur mon bébé.
    bien entendu je les chasse à chaque fois mais j’ai peur d’une morsure ou autre …

    D’avance merci de vos retours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s